2 août - Aeschne fuligineuse - Sympétrum rubigineux - Gomphe à styles blancs - Caloptéryx élancé - Parc des Appalaches


Nous nous sommes rendu à un endroit qui m'était inconnu auparavant, le Parc des Appalaches. Il est situé à environ cinquante kilomètres au sud-est de Montmagny et borde l'état du Maine (États-Unis). C'est un parc remarquable où la nature règne en maître. De toute beauté! Nous avons visité le lac Talon, la rivière Noire nord-ouest, le Petit lac des Vases, et la rivière des cèdres et chacun de ces endroits a ses particularités "odonatologiques".

Le premier arrêt fut le lac Talon mais il était encore trop tôt, donc peu d'activité à ce moment. Nous avons alors continuer notre route un peu plus loin vers le refuge de la rivière Noire nord-ouest. Cette fois le soleil avait commencé à réchauffer l'endroit et nous avons tôt fait de constater que les libellules avaient pris leurs envols. Je réussis à en capturer une qui s'avèrera être une première pour le parc des Appalaches et il s'agit de l'Aeschne fuligineuse - Boyeria grafiana. Assez semblable à l'Aeschne vineuse - Boyeria vinosa, Guy nous indique les différences entre les deux espèces. La seule autre espèce confirmée lors de notre premier passage à cet endroit est La quadrimaculée - Libellula quadrimaculata.


Easchne fuligineuse - Boyeria grafiana mâle - une première pour le parc des Appalaches

Nous quittons la rivière Noire pour nous rendre cette fois au Petit lac des Vases. Là nous avons une belle variété d'espèces dont l'Agrion enivré - Enallagma ebrium, l'Agrion de Hagen - Enallagmala hageni, la Leucorrhine apprivoisée - Leucorrhinia proxima, la Cordulie de Williamson - Somatochlora williamsoni, la Cordulie écorcée - Dorocordulia libera, l'Aeschne du Canada - Aeshna canadensis, l'Aeschne porte-crosses - Aeshna eremita ainsi que des Sympétrum éclaireur - Sympetrum obtrusum, des Sympétrum tardif - Sympetrum vicinum et des Sympétrum rubigineux - Sympetrum costiferum. Ces derniers étaient particulièrement en évidence alors que nous observons au moins une vingtaine d'individus ténérals.


Sympétrum rubigineux - Sympetrum costiferum

Nous partons de cet endroit sur l'heure du diner pour retourner luncher au refuge de la rivière Noire nord-ouest où nous surprenons une Macromie brune - Didymops transversa le long du sentier. Jusqu'à maintenant une journée tout à fait bien remplie! :-)


Macromie brune - Didymops transversa

Après un bon diner, un court arrêt à un barrage de castor me procure une nouvelle espèce, la Cordulie élancée - Somatochlora elongata puis nous poursuivons notre route.


Cordulie élancée - Somatochlora elongata

La prochaine destination est la rivière des Cèdres, un endroit prometteur où j'espère y observer le Caloptéryx élancé - Calopteryx amata. Dès notre arrivée Guy nous préviens d'être attentif car il y a aussi des "stylogomphus", qui se posent sur les roches chauffées par le soleil au milieu de la rivière et qu'il s'agit d'espèces plutôt farouches. C'est d'ailleurs ce que je suis en mesure de constater après quelques pas alors qu'une petite libellule présumément de cette espèce s'envole pour se poser à plus de vingt pieds sur une branche surplombant la rivière. C'est un comportement tout à fait typique de l'espèce mais ce n'est pas très long qu'elle revient à "sa" roche quelques minutes plus tard et d'une main de maître Guy réussit à la capturer non sans un peu de chance. Étonnante la petite taille de ce Gomphe à styles blancs - Stylogomphus albistylus.


Gomphe à styles blancs - Stylogomphus albistylus

Plus loin je réussis enfin à voir ma troisième espèce de caloptéryx au Québec, l'amata. Un superbe mâle, le seul représentant de l'espèce que nous verrons aujourd'hui. Omniprésentes et chassant un peu partout le long des berges nous avons aussi repérés pas moins d'une vingtaine de libellules des deux espèces du genre Boyeria.


Caloptéryx élancé - Calopteryx amata


Alain Côté
Guy Lemelin
Maurice Raymond


Aucun commentaire:

Publier un commentaire