Les libellules au nord du 52e parallèle

Guy et Maurice

Les conditions climatiques particulières au nord du 52e parallèle font en sorte que Météomédia et Environnement Canada deviennent nos meilleurs alliés pour planifier ce genre de voyage. Nous avions besoin d'une fenêtre de beau temps d'au moins trois jours consécutifs pour donner le "go" vers cette destination et c'est finalement dimanche dernier que nous avons entrepris le long voyage qui nous a mené jusqu'à Fermont.

Lundi matin à l'aube les toitures étaient givrées et le vent soufflait du secteur nord. Avec un maximum prévu de 16 degrés celsius et des rafales à 45 km/h nous savions que la journée allait être difficile pour inventorier les libellules.

En recherchant des endroits potentiels pour débuter nos inventaires nous avons remarqué ce qui semble être un ancien aéroport situé à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Fermont. À proximité de celui-ci il y a une grande tourbière à lanières (minérotrophe) et un petit lac que nous choisissons comme destination. C'est sans trop de surprises que nous constatons qu'il y a très peu d'activité autour du lac et ce n'est guère mieux dans la tourbière avec tout ce vent du nord. Avec le soleil qui réchauffe tranquillement l'air et à force de recherches nous finissons par nous rendre compte que les libellules se dissimulent dans la forêt de conifères et les pessières à lichen aux endroits où le vent a le moins d'emprise. Avec un peu de ténacité nous finissons par recenser une dizaine d'espèces le premier jour dont une des espèces cibles soit un mâle Somatochlora brevicincta; un cordulidé jamais recensé dans ce secteur.

Liste des espèces du lundi 24 juillet:

3   Lestes disjunctus - sûrement plusieurs autres en émergence mais non capturés
2   Enallagma annexum - pas très commun - difficile à localiser
10 Aeshna eremita - commun
1   Aeshna interrupta - le seul individu du voyage
4   Aeshna sitchensis - commun
1   Ophiogomphus colubrinus - capturé en forêt dans la pessière à lichen
1   Somatochlora brevicincta - capturé en forêt dans la pessière à lichen
2   Somatochlora cingulata - commun
2   Somatochlora septentrionalis - assez commun
1   Leucorrhinia hudsonica - pas évident à détecter, pas beaucoup d'individus


Cordulie de Robert - Quebec Emerald - Somatochlora brevicincta - mâle

Cordulie de Robert - Quebec Emerald - Somatochlora brevicincta - mâle - appendice vue latérale

Cordulie de Robert - Quebec Emerald - Somatochlora brevicincta - mâle - appendice vue dorsale

Cordulie de Robert - Quebec Emerald - Somatochlora brevicincta - mâle - appendice vue ventrale

Au deuxième jour nous retournons au même endroit. Toutefois nous élargissons notre périmètre de recherche en marchant à l'intérieur de la forêt et dans les pessières à lichen. Dès notre arrivée près du lac nous capturons simultanément deux libellules, l'une dans mon filet que j'identifie comme notre deuxième capture de Somatochlora brevicincta et une autre dans le filet de Guy. Quelques secondes suffisent et l'identification arrive rapidement et Guy de s'écrier... hey les gars, j'ai une maison blanche ! Très au fait de ce qu'il voulait dire, car il s'agit d'une espèce cible que nous avons rebaptisé le temps du voyage, nous accourons rapidement pour observer tour à tour ce mâle de Somatochlora whitehousei. Cette trouvaille marque une extension d'aire de plusieurs centaines de kilomètres vers l'est au Québec et vient consolider la distribution de cette espèce qui se retrouve aussi dans le secteur de Goose Bay au Labrador. Après une longue séance de photos en main, Guy et Maurice décide de déposer l'insecte sur une branche de conifère pour donner un aspect plus naturel aux prochaines images. Côte à côte et fin prêt pour la prochaine séance, Guy dépose doucement l'insecte et en moins de temps qu'il ne le faut pour le dire... ZAP! il est disparu, capout, fini la maison blanche... un malin mésangeai observait la scène de près depuis un certain temps. Comble d'arrogance, il est arrivé par derrière pour passer en vol directement entre les deux photographes et saisir la pauvre somato. Toute une expérience pour notre première Somatochlora whitehousei à vie!

Remis de nos émotions, nous avons ensuite continuer nos recherches à travers les arbres et les pessières allongeant tranquillement la liste des espèces. Le point culminant de l'après-midi fut la capture de notre première Aeshna septentrionalis; un beau mâle posé sur un chemin de gravier et surpris par le filet de Guy. Après l'avoir longuement observé et photographié, nous poursuivons notre route vers notre point de départ en traversant une dernière zone humide où nous capturons un deuxième mâle Aeshna septentrionalis. C'est une très belle libellule que nous retrouvons rarement dans nos contrées du sud du Québec!

Liste des espèces du mardi 25 juillet:

1   Lestes disjunctus - sûrement plusieurs autres en émergence mais non capturés
12 Coenagrion interrogatum - se retrouvent surtout dans les joncs en bordures des étangs
8   Aeshna eremita - commun
3   Aeshna juncea - régulier dans les bons habitats
2   Aeshna septentrionalis - à proximité de la tourbière
12 Aeshna sitchensis - commun
1   Aeshna subarctica - observé une seule fois, une femelle en ponte
3   Somatochlora brevicincta - capturé en forêt dans la pessière à lichen
16 Somatochlora cingulata - commun
1   Somatochlora franklini - un seul individu observé patrouillant un site de ponte potentiel
2   Somatochlora minor - semble pas très commun
3   Somatochlora septentrionalis - assez commun
1   Somatochlora whitehousei - capturé en forêt dans la pessière à lichen
10 Leucorrhinia hudsonica - pas évident à détecter, pas beaucoup d'individus


Cordulie de Robert - Quebec Emerald - Somatochlora brevicincta - femelle

Cordulie de Robert - Quebec Emerald - Somatochlora brevicincta - femelle - appendice vue latérale

Cordulie de Robert - Quebec Emerald - Somatochlora brevicincta - mâle

Cordulie de Robert - Quebec Emerald - Somatochlora brevicincta - mâle - appendice vue latérale

Cordulie de Whitehouse - Whitehouse's Emerald - Somatochlora whitehousei - mâle

Cordulie de Whitehouse - Whitehouse's Emerald - Somatochlora whitehousei - mâle - appendice vue latérale

Cordulie de Whitehouse - Whitehouse's Emerald - Somatochlora whitehousei - mâle - appendice vue dorsale

Aeschne à zigzags - Zigzag Darner - Aeshna sitchensis - mâle

Aeschne à zigzags - Zigzag Darner - Aeshna sitchensis - mâle - vue dorsale

Aeschne à zigzags - Zigzag Darner - Aeshna sitchensis - mâle - détails de la tête

Aeschne septentrionale - Azure Darner - Aeshna septentrionalis - mâle

Aeschne septentrionale - Azure Darner - Aeshna septentrionalis - mâle vue dorsale

Aeschne septentrionale - Azure Darner - Aeshna septentrionalis - mâle - détails de la tête

Aeschne septentrionale - Azure Darner - Aeshna septentrionalis - mâle - posé sur Guy

Aeschne septentrionale - Azure Darner - Aeshna septentrionalis - mâle - posé sur Guy

Pour la troisième et dernière journée, avec le vent sud-ouest et les 24 degrés prévus, nous décidons de mettre une emphase particulière sur la tourbière. Aeshna eremita est bien présente un peu partout dans ce milieu alors qu'Aeshna sitchensis, tout aussi abondante, se rencontre toutefois dans des habitats un peu plus spécialisés. Une découverte intéressante fut l'observation de plusieurs mâles d'Aeshna septentrionalis. Nous les avons observés de visu, aux longues-vues et en avons capturé une. L'espèce semble présente en assez bon nombre pour parler d'une population à cet endroit. Son habitat semble légèrement différent de celui d'Aeshna sitchensis soit des mares ou des étangs peu profonds parsemés de plantes herbacées. Celui d'Aeshna sitchensis ressemble plus à un pré humide herbeux (carex?) avec peu d'eau. En vol, lorsqu'elle passe près, Aeshna septentrionalis se différencie assez facilement d'Aeshna sitchensis. Comme les deux espèces se cotoyaient régulièrement dans ce milieu, nous avons remarqué que la taille un peu plus grande ainsi que la coloration bleu clair de l'abdomen d'Aeshna septentrionalis tranchait assez facilement la question de l'identification par rapport à Aeshna sitchensis qui est un peu plus petite avec l'abdomen paraissant bleu plus foncé. Mais le point culminant demeure certainement la capture d'un autre mâle Somatochlora whitehousei dont la présence dans ce milieu naturel nous laisse croire qu'elle pourrait se reproduire dans cette tourbière. Nous avons finalement quitté l'endroit vers 13 heures, après quatre heures d'inventaire, pour nous concentrer sur d'autres habitats non inventoriés.

Liste des espèces du mercredi 26 juillet:

8   Lestes disjunctus - sûrement plusieurs autres en émergence mais non capturés
5   Coenagrion interrogatum - commun - se retrouvent dans les joncs en bordures des étangs
3   Ennalagma annexum - pas très commun - difficile à localiser
12 Aeshna eremita - commun
2   Aeshna juncea - régulièr dans les bons habitats
3   Aeshna septentrionalis - plusieurs autres ind. vus seulement. Population probable.
12 Aeshna sitchensis - commun
3   Aeshna umbrosa - régulièr dans les bons habitats
1   Cordulia shurtleffi - bordure d'étang, une seule capture durant le voyage
9   Somatochlora albicincta - commun dans les bons habitats
6   Somatochlora cingulata - commun
2   Somatochlora septentrionalis - assez commun
1   Somatochlora whitehousei - statut à déterminer
5   Leucorrhinia hudsonica - pas évident à détecter, pas beaucoup d'individus


Cordulie de Whitehouse - Whitehouse's Emerald - Somatochlora whitehousei - mâle

Cordulie de Whitehouse - Whitehouse's Emerald - Somatochlora whitehousei - mâle - appendice vue latérale

Cordulie de Whitehouse - Whitehouse's Emerald - Somatochlora whitehousei - mâle - appendice vue dorsale

Aeschne septentrionale - Azure Darner - Aeshna septentrionalis - mâle - ces aeschnes aiment bien se posé sur ce qui paraît pâle comme ce tronc.


Voici plusieurs photos d'habitats représentatives durant notre séjour dans le secteur de Fermont :


Forêt typique avec pessière à lichen

Forêt typique avec pessière à lichen en bordure d'un lac

La tourbière

Habitat typique où circule constamment Ae. eremita, Ae. sitchensis et Ae. septentrionalis

Endroit où j'ai longuement observé aux jumelles deux Ae. septentrionalis patrouillé ce milieu humide

Voilà qui résume assez bien notre visite au delà du 52e parallèle, le pays de la mouche noire!

Maurice
Alain
Guy

Aucun commentaire:

Publier un commentaire