Observations d'odonates au lac Saint-Paul en 2017

Couple de Périthème délicate - Eastern Amberwing - Perithemis tenera

Avec maintenant deux saisons d'inventaires complétées, les espèces présentes au lac Saint-Paul se précisent. Le Sympetrum de Jane (Sympetrum janeae), dont quelques individus avaient été découverts en septembre 2016, est encore bien présent et la taille de la colonie se précise. De belles découvertes en  2017 allongent aussi la liste des libellules observées à cet endroit et ajoutent de nouvelles données sur l'aire de distribution de quelques espèces.

C'est le 10 juin que nous avons fait notre première visite au lac Saint-Paul dans le but d'accéder la tourbière à l'intérieur de la réserve naturelle Léon-Provencher. Cette tentative, par le secteur sud-est, a été un échec et nous avons finalement rebroussé chemin. L'enchevêtrement d'arbustes et le sol gorgé d'eau rendant le milieu tout simplement inaccessible.

C'est le 7 août que nous y sommes retourné pour investiguer la population du Sympétrum de Jane. Nous avons capturé, photographié et relâché des mâles qui étaient posés dans les hautes herbes bordant la rivière Godefroi. L'hypothèse qu'il puisse s'agir d'une population viable, la plus au nord-est connue, se précise. Il est important ici de rappeler que le Sympétrum de Jane n'a toujours pas le statut d'espèce reconnue en Amérique du Nord. Par contre les inventaires menés dans le cadre de l'initiative pour un atlas des libellules  du Québec (IALQ) pourraient changer la donne. En effet, d'après des observations et des mesures effectuées sur des centaines d'individus depuis le début des inventaires en 2008, il semble que la forme du hamule et la longueur de l'aile postérieure du mâle soient des caractéristiques propre au Sympétrum de Jane que l'on retrouve au Québec en particulier.

Une capture tout a fait surprenante au même endroit fut celle d'une femelle Sympétrum à dos roux (Sympetrum rubicundulum). Une première récolte pour nous au Québec d'un individu probablement à la limite de son aire de distribution connue.

L'exutoire du lac Saint-Paul allait nous révéler quelques autres belles surprises en cette même journée avec la découverte d'une population d'Agrion minuscule (Enallagma geminatum). Nous avons observé une dizaine d'individus de cette très belle espèce dans le même secteur où pullulaient littéralement au moins un millier d'Agrion orangé (Enallagma signatum). Une  quantité impressionnante!

Agrion minuscule - Skimming Bluet - Enallagma geminatum - mâle -  en arrière-plan Agrion orangé

C'est à notre retour en fin d'après-midi qu'est apparut l'espèce qui s'est avérée être le clou de la journée. En effet, dans la baie jonchée de nénuphars, une petite espèce que nous avons rapidement identifiée comme un mâle de Périthème délicate (Perithemis tenera) patrouillait un territoire restreint. Quelques jours plus tard, soit le 13 août, nous avons consolidé le statut de ce taxon en observant plus de six individus différents dont un tandem suivi de ponte par la femelle. Il s'agit d'une extension d'aire notable puisque l'espèce n'avait jamais été signalée plus au nord que la région de Granby, qui est d'ailleurs l'endroit de la découverte de l'espèce au Québec, avec la mention d'une femelle au centre d'interprétation de la nature du lac Boivin par Roxanne Sarah Bernard en août 2007. La Périthème délicate est aussi d'apparition récente dans le secteur de Gatineau où elle a été notée pour la première fois en 2012. La présence d'une population au lac Saint-Paul repousse ainsi la limite de l'aire de distribution connue d'une centaine de kilomètres vers le nord.

Voici les résultats inventaires effectués au lac Saint-Paul en 2017 :

Le 10 juin

10 Enallagma ebrium
50 Ishnura verticallis
7  Anax junius
1  Dorocordulia libera
2  Epitheca canis
5  Leucorrhinia intacta
1  Libellula quadrimaculata

Le 7 août

1    Lestes disjunctus
30   Lestes rectangularis
15   Enallagama ebrium
10   Enallagma geminatum
1000 Enallagama signatum
12   Ischnura posita
1000 Ischnura verticalis
1    Aeshna constricta
1    Aeshna eremita
1    Aeshna canadensis
2    Libellula pulchella
1    Perithemis tenera
6    Sympetrum internum
9    Sympetrum janeae
24   Sympetrum obtrusum
1    Sympetrum rubicundulum

Le 13 août

2    Calopteryx maculata
1    Lestes disjunctus
10   Lestes rectangularis
1    Enallagama carunculatum
3     Enallagama ebrium
10   Enallagma geminatum
500  Enallagama signatum
750  Ischnura verticalis
1    Aeshna constricta
1    Erythemis simplicicollis
1    Aeshna eremita
3    Libellula pulchella
6    Perithemis tenera
4    Sympetrum internum
7    Sympetrum janeae
25   Sympetrum obtrusum

Le bilan pour 2016 et 2017 s'établit maintenant à 29 espèces après cinq visites. Plusieurs autres espèces restent à ajouter à la liste des libellules du lac Saint-Paul entre autre parce qu'un seul inventaire printanier y a été effectué. À date aucun gomphidés ne figure sur cette même liste et une seule Somatochlora non-identifiée à l'espèce.

Bilan des espèces du lac Saint-Paul
* espèce notable
# extension d'aire 

Calopteryx maculata
Lestes disjunctus
Lestes rectangularis
Enallagma carunculatum
Enallagma ebrium
Enallagma geminatum*#
Enallagma signatum
Ischnura posita*
Ischnura verticalis
Aeshna canadensis
Aeshna constricta
Aeshna eremita
Aeshna umbrosa
Stylurus scudderi
Dorocordulia libera
Epitheca canis
Erythemis simplicicollis*
Leucorrhinia intacta
Libellula luctuosa
Libellula pulchella
Libellula quadrimaculata
Pantala flavescens
Perithemis tenera*#
Sympetrum internum
Sympetrum janeae*
Sympetrum obtrusum
Sympetrum rudicundulum*
Sympetrum semicinctum
Sympetrum vicinum


Alain Côté
Guy Lemelin
Maurice Raymond

Aucun commentaire:

Publier un commentaire